Plan du siteDocumentationNouvellesLes activitésNous joindre
COVID-19À propos de nousCampagne 2020Vos investissements Devenez bénévole


Un rêve qui se réalise


Mélanie habitait un appartement insalubre. Grâce à un organisme supporté par Centraide, elle a pu se reloger et se lancer en affaires.




« Mon ancien logement était trop petit et en mauvais état, mais ma situation financière en tant que maman monoparentale ne me permettait pas de déménager. J’étais déprimée. Ça affectait mes enfants, ce qui me rendait encore plus triste. C’était une période noire pour nous.


Mes problèmes financiers me préoccupaient tellement que je ne pensais à rien d’autre, c’était devenu une source de stress incroyable. Je me faisais croire que ma situation n’allait pas si mal, mais dans le fond, c’est parce que j’en avais honte.


À un certain moment, j’ai accepté ma situation, et j’ai demandé de l’aide. C’était la bonne décision à prendre, même si c’était très difficile pour moi. Grâce au programme d’un organisme qui vient en aide aux mères monoparentales, on a pu emménager dans un nouvel appartement subventionné, et l’effet sur ma famille a été presque immédiat. Parce que tu peux essayer de le cacher tant que tu veux, mais si maman n’est pas heureuse, les enfants ne le sont pas non plus.


Quand je me suis sentie mieux, j’ai vu un changement dans leur comportement, ils étaient beaucoup plus joyeux au quotidien. Je ne me rendais même pas compte de l’impact que j’avais sur eux.


Le déménagement a aussi rallumé la passion que j’avais pour mon ancien métier, en esthétique et massothérapie. Je me suis mise à rêver d’ouvrir mon propre salon - un rêve qui se réalise maintenant grâce à mes économies de loyer et au soutien de l’organisme.


J’aimerais dire aux autres mères monoparentales, qui vivent une situation semblable à celle que j’ai vécu, de ne pas trop faire attention au regard des autres. On a peur de ce que les gens vont penser, on ne se trouve pas bonnes, on perçoit notre situation comme un échec, mais il faut arriver à passer par-dessus tout ça. Une fois que l’on accepte sa situation, on peut aller chercher de l’aide et commencer à avancer. » - Mélanie



Inspirée par sa mère, il a toujours été important pour Virginie de s’impliquer dans la communauté


« La première fois que j’ai fait du bénévolat, c’était pour un organisme qui permet à des jeunes d’être jumelés avec un bénévole dans la communauté de l’Ouest de l’Île de Montréal. Je passais donc quelques heures par semaine avec une petite fille, et j’organisais des activités en fonction de ses intérêts et passions. Je voyais l’impact que ça avait, comme cette fois où je l’ai amenée au cinéma pour la première fois de sa vie! Elle était tellement émerveillée. J’aimais lui faire découvrir les belles choses de la vie. Ça a allumé une flamme dans mon cœur. J’ai eu envie de continuer de m’impliquer, et de redonner à la communauté comme je le pouvais.


Plus tard, lors de ma première expérience en tant que directrice de campagne pour Centraide, on a organisé une tournée d’autobus dans un quartier plutôt défavorisé. Faire le tour et voir tous les organismes que Centraide subventionnait était incroyable! L’effet de leur travail était visible à presque tous les coins de rue. On s’était arrêté pour rencontrer la directrice et les bénéficiaires d’un organisme qui vient en aide aux familles du quartier, qui nous avait alors dit à quel point cet appui leur était précieux. C’était vraiment un moment extraordinaire.


Ce qui est bien, pour ceux qui veulent faire du bénévolat pour Centraide, c’est qu’il y en a pour tous les goûts. Certains seront plus habiles à chercher des commandites en vue d’un évènement, par exemple, alors que d’autres préfèreront être sur le terrain, à aider les organismes à se trouver des bénévoles. On peut aussi s’impliquer au sein d’une entreprise, comme je l’ai fait, en organisant des campagnes d’activités ou de sensibilisation.


Ce que j’apprécie de Centraide, c’est qu’ils redonnent de manière intelligente aux organismes qui en ont le plus besoin. Et tout le monde est tellement gentil et passionné là-bas que c’en est contagieux, on a envie d’en faire toujours plus. J’encourage tous ceux qui veulent s’impliquer à le faire. Allez-y, c’est vraiment une belle expérience!


Visiter les organismes en personne et rencontrer les gens à qui ils viennent en aide, c’est toujours ce que je trouve le plus motivant. En constatant l’impact concret que Centraide a sur la communauté, on a le sentiment d’avoir accompli quelque chose. Ça donne envie de continuer. » - Virginie